DÉCEMBRE 2015 – Dynamiser la rivière Eure, secteur Val-de-Reuil / Martot

 In Vie de la rivière

Une solution efficace est retenue

Redonner vie à la rivière Eure, assurer la continuité écologique, permettre la libre circulation d’espèces variées de poissons et le transit des sédiments est un enjeu important pour l’ensemble du cours d’eau. Après d’autres secteurs géographiques, la partie de rivière comprise entre Val de Reuil et Martot a fait l’objet, depuis plusieurs mois, d’études pour analyser les meilleurs scénarios afin de redynamiser ce bras d’eau. Un problème majeur sur ce secteur était, notamment, une mauvaise connexion avec la Seine à la hauteur de la commune de Martot avec un barrage trop imposant et trop haut bloquant la remontée des poissons migrateurs depuis la Seine et donc la mer. Il convenait, de toute façon, d’agir pour éviter, à terme, l’envasement de cette partie de l’Eure. Mais la solution retenue devait aussi permettre aux habitants, comme aux professionnels, de pouvoir profiter des différents usages de la rivière : pêche, loisirs, irrigation etc.

Dans le cadre de l’étude des différents scénario c’est finalement la solution la plus réaliste économiquement parlant qui a été retenue par approbation collégiale des élus. Le projet reçoit, d’ailleurs, un appui important de l’Agence de l’eau Seine-Normandie. C’est donc un projet couvrant sur l’ensemble du bief de Martot, avec l’aménagement de ce bras de la rivière, notamment des berges, et l’effacement du barrage de Martot, constituant un véritable verrou. Le démarrage des travaux, d’un montant de 4 millions d’Euros, étant programmé pour le dernier trimestre de l’année 2016. Des analyses vont, entre autres, être effectuées sur les sédiments – la vase – qui se sont accumulés en amont du barrage depuis des décennies.

Ce scénario constitue l’approche la plus pertinente au regard des critères qui ont été examinés et évalués pour chaque scénario de travaux : amélioration de l’hydromorphologie, qualité des eaux, impact sur les zones humides, incidences sur les activités humaines, etc.

A ces futurs aménagements sont liés des mesures d’accompagnement, grâce notamment à des travaux spécifiques, pour éviter des inconvénients à telle ou telle catégorie d’utilisateurs de ce bras de l’Eure (kayakistes, maraîchers etc). Des rencontres sont, d’ailleurs, d’ores et déjà prévues en janvier 2016 avec les maraichers pour étudier chaque besoin et programmer des solutions techniques adaptées. Retenons toutefois que grâce à ces aménagements, aquatique et paysager, conduisant à cette véritable libération du cours d’eau, tous les riverains et les promeneurs pourront bénéficier, à terme, de ce qui pourra redevenir une rivière réellement dynamique et vivante.

 

Contactez-nous

Bonjour, Merci d'utiliser ce formulaire pour nous contacter.

Illisible ? Changer le texte. captcha txt

Commencez à écrire et appuyez sur Entrée pour chercher